L'actualité immobilière de l'agence de Villennes
28 Juin

L’achat d’une maison en vente à Orgeval est un bon compromis en termes de prix

Après une année 2018 exceptionnelle tant en volumes qu’en valeurs, les prix sont-ils toujours à la hausse ? Le volume des ventes s’est-il maintenu ? Paris poursuit-elle sa folle ascension ? Vous cherchez une maison à Orgeval ? Depuis le début de l’année, l’immobilier ancien ne s’est pas départi de son dynamisme, que ce soit en termes de valeurs ou de volumes.

Paris étant, depuis quelque temps déjà, inaccessible à de nombreux acquéreurs potentiels, l’Ile-de-France est plus que jamais le marché de report par excellence. Dotée de nombreuses villes dynamiques, comme Orgeval, l’Ile-de-France affiche son m² en moyenne à moins de 3 500 € (3 468 €), faisant bénéficier à ses acquéreurs d’un pouvoir d’achat bien plus conséquent que ce à quoi ils pourraient prétendre dans la capitale. Vous cherchez une maison aux portes de Paris, à un prix plus raisonnable, pensez à Orgeval ! Le pouvoir d’achat immobilier d’un ménage moyen résident à Orgeval est de 81m2 .

Apparaissant comme l’eldorado du pouvoir d’achat au regard de la capitale, la province a également de beaux arguments pour convaincre de concrétiser ses projets d’acquisition ! En effet, le m² y étant affiché à 2 149 € environ, la province offre la possibilité d’accéder à un bien d’environ 97 m² pour un budget d’à peine 210 000 € (208 453 €). Et pour ne rien gâcher, les acquéreurs potentiels peuvent s’accorder le temps de la réflexion : le délai de vente vient de s’allonger d’une journée entre le 1er trimestre 2019 et le 1er trimestre 2018 pour s’établir à 95 jours en moyenne. Seule ombre au tableau : il faut noter de « grandes disparités entre les grandes villes qui sont d’importants bassins d’emplois et donc d’attractivité, et les petites villes situées à 1 heure ou plus des grandes agglomérations qui, elles, décrochent, au point de parfois voir leur prix de vente passer sous celui de la construction.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée